Le discours politique

Le discours politique renvoie à l’ensemble des paroles tenues publiquement par les professionnels de la politique. Il désigne donc les programmes partisans, les motions de congrès et plus généralement, les discours électoraux. Le discours politique a mauvaise réputation. La parole politique est régulièrement opposée aux actes (comme semble l’indiquer le titre d’une émission de France 2 intitulée Des paroles et des actes). Le discours politique est intimement lié à la rhétorique, c’est-à-dire à l’art de persuader par des arguments …


La domination

Max Weber, (1864-1920).

La domination désigne un type de rapport social caractérisé par la subordination et le consentement des individus sur lesquels elle s’exerce. Si la subordination peut être personnelle (comme ce fut le cas dans la relation entre le maître et l’esclave dont provient l’étymologie du mot, le latin dominus signifiant le maître), elle prend aujourd’hui davantage la forme d’une subordination impersonnelle à des contraintes systémiques. En outre, pour obtenir le consentement des individus, elle recourt à des mécanismes …


La mise en œuvre de l’action publique

Guichets à la CAF de Lyon.

La mise en œuvre de l’action publique (implementation en anglais) désigne le processus d’application des décisions politiques. L’analyse séquentielle des politiques publiques a souvent conduit à privilégier l’étape de la décision sur celle de la mise en œuvre. Or le rôle des fonctionnaires de terrain est souvent déterminant dans la mise en place des politiques publiques. Ces derniers disposent d’une marge de manoeuvre leur permettant de modifier, voire d’annuler la décision initiale. Il …


La bureaucratie

Michel Crozier, (1922). 

La bureaucratie renvoie au gouvernement des bureaux, c’est-à-dire de l’administration, appareil d’État constitué de fonctionnaires, organisé hiérarchiquement et selon des procédures juridiques. Ainsi définie la bureaucratie apparaît comme un mode d’organisation rationnel, dans lequel les administrés sont protégés du clientélisme et de l’arbitraire par la mise en place de règles objectives. Mais la bureaucratie peut aussi être entendue négativement. Dans le langage courant, le terme sert souvent à dénoncer la lourdeur et la rigidité de l’administration. Plus …


Problèmes publics et mise sur agenda

Les problèmes publics sont le résultat d’une construction sociale préalable. Avant de devenir public (au sens habermassien de publicité), un problème se trouve sélectionné et reformulé par les pouvoirs publics. S’il est le point de départ de toute politique publique, il n’est donc pas automatiquement l’objet d’une politique. D’une part, il faut que la dimension collective soit suffisamment prégnante pour justifier l’intervention des autorités publiques. D’autre part, elles ne peuvent pas répondre à toutes les demandes car leurs ressources sont …


Les politiques publiques

Le président Nicolas Sarkozy
en déplacement (2012).

Selon la définition classique qu’en donne Jean-Claude Thoenig (“L’analyse des politiques publiques” in Traité de science politique sous la direction de Leca et Grawitz, 1985), une politique publique est “un programme d’action propre à une ou plusieurs autorités publiques ou gouvernementales”. Les politiques publiques sont donc des outils et des moyens mis en œuvre par les pouvoirs publics pour atteindre des objectifs dans un domaine particulier de la société. Elles recouvrent un …